Pourquoi recourir à la gemmothérapie ?

Au fil des ans, les professionnels de la santé ont su développer leurs techniques afin de proposer à chaque patient un traitement adéquat quant aux divers maux et pathologies qui peuvent exister. Outre la médecine l’usage des produits pharmaceutiques, certains chercheurs ont décidé de se focaliser sur les propriétés médicinales de plantes et autres produits naturels. Cette technique est communément connue sous le nom de phytothérapie. Toujours dans l’optique de proposer une thérapie basée sur des végétaux, le docteur Max Tétau utilise le terme « gemmothérapie » pour la première fois en dans les années 1970. Également appelée « médecine des bourgeons » cette méthode consiste à concevoir des remèdes à base de bourgeons et de jeunes pousses.

Continuer la lecture de « Pourquoi recourir à la gemmothérapie ? »

LES PRODUITS CHIMIQUES CONTENUS DANS LE SHAMPOOING PEUVENT PRÉSENTER DES RISQUES POUR LA SANTÉ

Avez-vous déjà lu l’étiquette sur votre bouteille de shampoing? Vous serez choqué d’apprendre que les ingrédients présents dans de nombreux shampooings peuvent constituer une menace pour votre santé.

La recherche a montré que divers produits chimiques cachés à l’intérieur du shampooing peuvent induire de graves risques pour la santé, comme la perte de mémoire, l’irritation des yeux et de la peau, des dommages au follicule pileux qui peuvent entraîner une perte de cheveux et même un cancer.

Bien que la Food and Drug Administration des États-Unis classifie les produits de soins personnels, elle ne les réglemente pas. Par conséquent, il n’y a pas de directives ou de limites légales à suivre par les fabricants de shampooings.

Le «tout-naturel» descriptif est devenu un mot à la mode dans le monde de la beauté pour le respect de l’environnement. Ce que certains fabricants de shampooing omettent cependant, c’est qu’ils utilisent toujours les agents moussants, les émulsifiants et les parfums synthétiques qui contiennent des centaines de produits chimiques nocifs.

Selon une société appelée Blinc Inc., il est très probable que la liste des ingrédients dans une bouteille de shampoing contienne certains des additifs suivants:

* Le propylène glycol, connu comme ingrédient principal de l’antigel, se retrouve également dans le maquillage, le dentifrice et votre shampooing. Cela peut provoquer des réactions allergiques.

* Le lauryl sulfate de sodium et le lauryl sulfate d’ammonium sont des causes courantes d’irritation oculaire. Ils peuvent également endommager les follicules pileux. Lorsqu’ils sont absorbés dans le corps par un contact continu, ils peuvent provoquer des crises d’asthme.

* Les parfums synthétiques contiennent des centaines de produits chimiques, dont certains sont connus pour provoquer des maux de tête, des étourdissements, des éruptions cutanées, une hyperpigmentation, une toux et des vomissements.

* Le National Toxicology Program a découvert que l’application de diéthanolamine au cancer de la peau et du foie induit par la peau d’une souris. Le DEA est facilement absorbé par la peau et peut également être toxique pour le cerveau.

Mais avant de décider de ne plus jamais vous laver les cheveux, Blinc Inc. simplifie l’éducation des consommateurs en consolidant la recherche officielle du gouvernement sur les ingrédients douteux présents dans de nombreux shampooings, revitalisants et nettoyants pour le corps.

La philosophie de l’entreprise «Pourquoi tenter sa chance?» Signifie qu’il n’y a pas d’ingrédients controversés dans ses produits capillaires. Ils sont d’origine végétale à 99,8% et aussi proches du naturel que possible tout en les nettoyant efficacement sans irriter les yeux ou la peau ni endommager les cheveux. N’hésitez pas à vous rendre dans votre salon de coiffure à Caen pour en savoir plus.

Sylvie Laroche parle de l’Armée du Salut au Havre et des mineurs non accompagnés

Les mineurs non accompagnés vivent pour la plupart une situation particulièrement déplorable dans de nombreux pays du monde. En France notamment, ils sont un grand nombre à ne pas avoir un abri pour se loger. Heureusement, certaines structures d’accompagnement mènent des actions pour améliorer leurs conditions de vie. Zoom avec Sylvie Laroche, sur les actions de la Fondation de l’Armée du Salut au Havre en faveur des mineurs non accompagnés.

Continuer la lecture de « Sylvie Laroche parle de l’Armée du Salut au Havre et des mineurs non accompagnés »

Comment faire un test de paternité pour établir une filiation ?

Pourquoi faut-il réaliser un test de paternité ?

Mener une action en recherche de paternité permet de déterminer ou de contester un lien de parenté entre un enfant et un homme. Lorsqu’il y a des liens familiaux, il est souvent question de droit et d’avantages sociaux. Prouver la paternité permet ainsi de bénéficier de certains avantages tels que la pension alimentaire. En effet, le résultat d’un test peut bouleverser toute une vie en cas de reconnaissance de paternité. En plus de créer des liens, il assure le droit de garde de l’enfant et toutes les obligations qui vont avec. Au-delà de la procédure judiciaire, le test de paternité est également nécessaire pour déterminer les antécédents médicaux d’un enfant. En cas de maladie grave, des informations génétiques peuvent faciliter le suivi médical de l’enfant. Il peut notamment s’agir d’une maladie génétique transmise par le père de l’enfant. Dans ce cas, les soins adaptés lui seront facilement attribués.

Bien que le test ADN puisse prouver ou contester la paternité, il est nécessaire de lever les doutes en comparant les empreintes génétiques de l’enfant et du père présumé. Ce sont les données génétiques qui vont établir ou non des correspondances. Si les marqueurs génétiques correspondent, l’établissement de la filiation est prouvé. Dans le cas contraire, le père supposé est acquitté.

Quand faire un test de paternité ?

Réaliser un test de paternité est une pratique courante dans plusieurs pays du monde. Il s’agit en effet d’un moyen qui permet de changer des vies. En France, la loi interdit la réalisation de test de paternité lorsqu’elle sort du cadre juridique. C’est au tribunal de grande instance de décider sur la nécessité ou pas de réaliser un test dans des laboratoires agréés. Cependant, les recours sont multiples pour établir une filiation à travers différents types de tests de paternité. Vous pouvez notamment voir les instructions pour effectuer un test de paternité et pour lever le doute sur vos origines ou ceux de vos enfants.

Recourir à un test de paternité avant la naissance de l’enfant peut comporter des risques tels que la fausse couche. A l’instar du test de paternité prénatal invasif, les pratiques sont assez compliquées. Les tests peuvent se faire par échantillonnage de villosités choriales ou encore par l’amniocentèse. Pratiques, les tests de paternité postnatals présentent moins de complications. Pour cela, il est possible de réaliser un prélèvement du cordon ombilical au moment de la naissance même de l’enfant. Une prise de sang peut également être faite pour déterminer les séquences ADN des personnes concernées. Pour la majorité des tests de paternité réalisés, ils sont effectués par prélèvement des salives. Les échantillons permettent de comparer les marqueurs génétiques en laboratoires.

Comment faire un test de paternité invasif pendant la grossesse ?

Concernant le test de paternité invasif avant la naissance, la loi française ne présente aucunes dispositions particulières. Il s’agit d’un procédé qui se réalise à partir d’une prise de sang du père supposé et la mère pendant la grossesse. Comme le test de paternité est strictement encadré en France, cette pratique n’est pas encore disponible. En effet, il nécessite l’autorisation du juge et doit être effectué dans un laboratoire français agréé. Par ailleurs, il se fait depuis des années aux Etats-Unis. C’est notamment l’ultime recours pour la reconnaissance ou la contestation de paternité. Quant à la procédure légale, le test de paternité doit se faire qu’à partir de la naissance d’un enfant. La procédure dure en moyenne 20 mois, une attente qui peut paraître longue pour les familles concernées.