Vêtements professionnels pour les métiers de la santé

Ce n’est pas pour refléter leurs compétences que les professionnels de santé portent des vêtements particuliers comme les blouses blanches, les calots médicaux et les sabots de sécurité, mais c’est plutôt pour paraître plus empathiques aux yeux des patients.

En effet, d’après les enquêtes menées par un centre hospitalier en Floride, les patients font plus confiance aux médecins et aux infirmiers qui s’habillent correctement et ont très peu d’estime pour les professionnels de santé qui mettent des tenues décontractées.

Zoom sur l’importance des vêtements professionnels, notamment des chaussures de travail médicales.

L’importance des chaussures de travail pour la médecine

Il existe différents types de chaussures de travail médicales, ne citant que : les sabots à petit talon, les sabots de bloc opératoire auto-lavables et les chaussures infirmières ultra-légères et modernes.

Quoi qu’il en soit, elles font partie des vêtements de travail en médecine et elles doivent impérativement être confortables et propres. La raison de cela est simple car les professionnels de santé sont tenus de les porter tout au long de la journée, que ce soit en position debout ou en marche.

Parfois, ils sont même amenés à parcourir de longues distances et à faire des va et vient dans les hôpitaux ou dans les maisons de repos pour assurer leur travail. Autrement dit, les mauvaises chaussures peuvent occasionner des douleurs aux pieds, voire même des douleurs dorsales si les sujets les portent sur le long terme.

Par ailleurs, en ce qui concerne la propreté des chaussures de travail médicales, il convient de rappeler que différentes saletés telles que des vomissements, du sang ou des sécrétions de plaies, peuvent se coller sur ces dernières si elles ne sont pas nettoyées régulièrement. Ce qui mettrait donc la santé de leurs porteurs et des patients en danger et ce qui est aussi très désagréable à voir.

Exemple de meilleures chaussures de travail médicales 2019

Pour donner un exemple précis de meilleures chaussures de travail médicales 2019, il y a lieu de citer le sabot de sécurité en cuir avec semelle polyuréthane mono-densité antidérapante et avec absorbeur de chocs au talon.

Cette chaussure est disponible en blanc et en noir et elle est particulièrement dotée : d’un embout de sécurité en acier ; d’une tige en cuir à traitement « high protect » ; d’une semelle intérieure en cuir ; d’une voûte plantaire anatomique sur matelas mousse ; d’une bride de maintien pivotante et d’une fermeture boucle.

C’est un dispositif amortissant et respirant qui convient aussi bien aux femmes qu’aux hommes. Puis, il se décline aussi en plusieurs pointures, allant de 35 à 48.

Chaussures de travail et code vestimentaire

Les normes concernant les chaussures sont très strictes. En effet, les chaussures doivent pouvoir être lavées, changées plusieurs fois dans la journée. On imaginerait bien les infirmières porter des basket du fait des importantes distances qu’elles parcourent dans l’hôpital chaque jour. Mais la basket ne répond aucunement aux contraintes de soin et de protection vis à vis des maladies nosocomiales. A défaut de chaussures réellement souples, on pourra trouver des sabots personnalisés qui répondent aux exigences des établissements de soin.

Tout savoir sur les adolescents et leurs problèmes

L’adolescence est une étape obligée pour chaque personne. Pourtant ce passage vers l’âge adulte n’est pas toujours une expérience facile. Les adolescents vivent parfois des moments compliqués et sont confrontés à de nombreux défis. Il est donc essentiel de comprendre les difficultés les plus courantes afin de mieux les aider.

Le trouble le plus connu, la dépression

De nos jours, il n’est pas rare qu’un ado souffre d’un trouble psychologique. Pour les parents, il n’est pas toujours évident de comprendre ce que traverse son enfant. Pourtant, il est essentiel de savoir ce qui se passe pour ne pas aggraver la situation. De plus, identifier la source du problème est le meilleur moyen d’en venir à bout. Parmi les troubles fréquents, la dépression est certainement la plus connue. Ses causes sont diverses mais les conséquences sont à peu près les mêmes. Et elles sont gravement néfastes. En effet, la personne a tendance à s’isoler, à perdre confiance. Et dans les cas extrêmes une tentative de suicide peut survenir. Il n’est pas aisé d’identifier la dépression, elle est souvent dissimulée. Certains signes permettent cependant de la détecter. Cela inclut les troubles alimentaires, l’automutilation ou encore un excès de consommation de stupéfiants. Des difficultés scolaires peuvent de même représenter un signal d’alerte.

Les problèmes les plus courants

Les troubles alimentaires sont très connus. Il s’agit le plus souvent d’anorexie et de boulimie. La boulimie implique le fait de manger une quantité importante d’aliment sans avoir faim. Le mauvais côté est que la personne se fait vomir par la suite. A l’opposé, l’anorexie consiste à se priver de tout repas. Les origines de ces maux sont diverses mais les répercussions sur le corps sont très lourdes. Il est donc essentiel de se tourner vers un psychologue face à ce genre de cas. L’aide et l’accompagnement d’un nutritionniste est de même recommandé. Les cas d’anxiété sont aussi très fréquents. Les attentes venant des parents peuvent créer une certaine pression. Au fur et à mesure, l’étudiant fini par souffrir de stress. L’anxiété se manifeste surtout par de l’irritabilité et des changements d’humeur.

La solution à tous ces problèmes

Il faut savoir que parfois des événements extérieurs peuvent déclencher un problème. Il peut s’agir d’un divorce, d’un décès ou encore d’un changement d’établissement. Afin d’aider l’ado, un soutien psychologique est fondamental. Il permet d’obtenir un bon suivi. De plus, très peu arrivent à se confier aux adultes. En effet, le réflexe est d’en discuter avec les amis. Pourtant, leurs moyens sont limités, ils n’ont pas toutes les solutions en main. Face à une situation complexe, seul un adulte peut apporter l’aide nécessaire. L’intervention d’un psy offre alors la chance aux jeunes de discuter de leurs problèmes à un quelqu’un de plus qualifié. Dans certains cas, un traitement médicamenteux est également prescrit. Le plus important est de rappeler que le but des séances est de leur venir en aide. Pour en découvrir un peu plus sur le sujet, il ne faut pas hésiter à visiter www.psychonet.fr.

Les éléments à ne pas oublier

Le soutien de la famille est primordial. Il ne faut pas minimiser ni prendre à la légère les événements qui se produisent. Une erreur courante est de considérer que l’adolescent cherche tout simplement à attirer l’attention. Ce manque de considération est néfaste. En effet, dans la plupart des cas, aucune solution n’est entreprise. La conséquence est que la situation s’aggrave en attendant. Ainsi, la famille ne doit pas vivre dans le déni et accepter la réalité le plus vite possible. Entre autres, il faut prêter une attention particulière à ce qu’ils disent. Ils ont parfois des difficultés à communiquer. Ainsi, lorsqu’ils se lancent, il faut éviter de les agresser. Le mieux est de les écouter et essayer de les comprendre. Certains parents décident à l’opposé de mettre en place une surveillance drastique. Cette méthode n’est pas efficace non plus.