Les essentiels avant de faire une greffe de cheveux

D’où vient la perte de vos cheveux ? Quand faut-il envisager un traitement et quand est-ce que les traitements chimiques ne suffisent plus ? Et dans ce dernier cas, comment retrouver ses cheveux malgré la perte qui ne cesse d’augmenter ? Voici quelques indications sur quand, où et comment se faire greffer vos propres cheveux sur votre tête.

La greffe de cheveux : quand ?

Celui ou celle qui voit sa brosse pleine de cheveux un beau matin, va forcément s’inquiéter. Si le phénomène se reproduit jour après jour, on perd sa confiance en soi, certains individus vont même jusqu’à développer un état dépressif et leur miroir devient l’ennemi. Il faut savoir qu’une perte de cheveux peut avoir des causes très variées allant d’un état de fatigue général, d’un stress ponctuel important, la mauvaise tolérance à un médicament que l’on vient d’introduire ou encore des suites d’une maladie ou d’une chimiothérapie. La plupart de ces cas où l’on peut perdre ses cheveux, trouvent une solution soit quand les choses rentrent dans l’ordre soit par un changement de traitement médicamenteux. Si au contraire il s’avère que la chute des cheveux est d’origine génétique, la meilleure solution pour retrouver un look naturel est certainement l’implant capillaire.

La greffe de cheveux : où ?

Le diagnostic capillaire est certainement la démarche la plus importante avant d’entreprendre n’importe quel protocole de soins. Il est en effet primordial de s’adresser à des spécialistes confirmés, au fait de toutes les techniques de dernière génération d’une part mais surtout capables de déterminer avec justesse l’origine de l’alopécie. Il ne s’agit surtout pas de procéder à une greffe de cheveux si celle-ci n’est pas justifiée et c’est sur ce point qu’un centre comme The Clinic par exemple, réputé pour être la meilleure clinique de greffe de cheveux à paris, sera le meilleur gage de sérieux et de probité en la matière. Une fois le diagnostic posé, s’il s’avère que l’implantation capillaire est la solution à retenir pour remédier à la chute de ses cheveux, le praticien devra éliminer toutes les contre-indications éventuelles. On procède en général à une prise de sang qui servira de base pour la fabrication de PRP où l’on plongera les greffons pour une optimisation maximale de la repousse.

La greffe de cheveux : comment ?

Depuis quelques années, la robotisation de l’implantation capillaire a révolutionné ces soins esthétiques. Le robot ARTAS, fruit de longues années de recherche, permet à présent de prélever les greffons à réimplanter de manière aléatoire sur les côtés et la base du crâne en évitant au maximum les pertes dues à des sectionnements manuels comme c’était le cas auparavant lorsque le prélèvement se faisait à la main. La zone de prélèvement garde ainsi son aspect naturel. À présent également les cheveux très frisés ou crépus ne sont plus un problème dans la mesure où le robot ARTAS est capable, à l’aide de son imagerie médicale incorporée de repérer efficacement les torsions du cheveu sous l’épiderme. Comme le prélèvement, l’implantation dans les zones à traiter se fait également aléatoirement par le robot dirigé en permanence par le praticien, selon le plan établi à l’avance, afin de donner à la chevelure qui repousse progressivement un aspect harmonieux et discret. Grâce à cette technologie de dernière génération, la greffe de cheveux est devenue un protocole banal, beaucoup plus rapide et qui ne nécessite aucune éviction sociale, le patient et la patiente peuvent reprendre ses activités très rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *