Attention à la toxicité de certains jouets en plastique

Le marché des jouets d’enfant reste un cercle strictement réglementé. Mais il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier. Certains jouets en plastique restent des cadeaux empoisonnés pour nos enfants. Voici un focus sur ces jouets en plastique dont il faut se méfier.

Les jouets en plastique sont-ils vraiment toxiques ?

Les jouets en plastique ont la côte auprès des tout-petits. Ils les mettent en bouche, les mâchouillent ce qui les expose tant bien que mal aux substances chimiques, aux peintures, aux colles, aux fibres synthétiques,… Le bisphénol A et le phtalate sont les plus pointés du doigt. Le phtalate est une substance assouplissante présente dans presque tout objet en plastique ordinaire. Le bisphénol A est quant à lui suspecté d’être un perturbateur endocrinien. Les jouets fabriqués à base de substance naturelle, sont donc préférables. Vous pouvez les trouver en consultant sur le web la page fan de Sophie la girafe.

En s’intéressant à cette controverse, l’Agence Nationale de Sécurité Nationale a démenti les faits après une étude réalisée en 2016. Les jouets en plastique ne présentent donc pas de risque évident pour nos enfants. Des mesures de prévention ont été cependant prises pour remplacer certains phtalates tels que le DEHP, le DINP ainsi que le DIOP, dont l’étude n’est pas encore assez déterminante.

De plus, le marché des jouets européen est strictement règlementé, ce qui sécurise davantage la circulation des jouets toxiques. Les propriétés mécaniques, la migration des substances chimiques, l’inflammabilité, les propriétés électriques, etc. tous sont minutieusement contrôlés. Cependant, le risque zéro est utopique. Il convient au bon sens des parents de choisir les jouets certifiés pour la sécurité des tout-petits.

Focus sur ces jouets qui empoisonnent nos enfants

Selon une étude réalisée à l’Université de Plymouth en Grande Bretagne dirigée par Andrew Turner, les anciens jouets en plastique contiennent des substances toxiques. Pour cause ? Ces jouets en plastique ne répondent pas aux normes européennes et internationales en vigueur. Les briques de construction, les poupées, les petites voitures, les puzzles,… tous sont passés au peigne fin. Les analyses révèlent la présence de substances toxiques dont principalement les métaux lourds (plomb, brome, baryum, cadmium, chrome, etc.). Ces substances semblent inoffensives et invisibles mais ils sont des tueurs à petit feu si elles sont ingérées par l’enfant. Du même tonneau, les verres colorés ou décorés pour enfant présentent ces mêmes risques. De fait, transmettre les vieux jouets des grands-parents, dénicher les jouets d’occasion et les brocantes paraissent être une occasion attrayante, mais cela risque d’être périlleux pour la santé de nos enfants.

Les canards en plastique sont également beaucoup controversés. Ces jouets ne sont pas dangereux en eux-mêmes, mais le mauvais entretien encourage l’accumulation de germes et de champignons. Dans cet axe, tout élément en plastique placé dans un environnement insalubre devient un nid à bactéries. Ces petits canards deviennent donc de bombe à retardement s’ils sont constamment placés dans l’eau de bain sale. Dès lors, il faudra veiller à les laver et les nicher dans un endroit sec après chaque utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.