Comprendre les microbiotes et leur fonctionnement

Dans son état naturel, la paroi intérieure de l’intestin contient des milliards de bactéries et de micro-organismes. On les appelle des microbiotes, mieux connus auparavant par l’expression « flore intestinale ». Les types de bactérie qui se trouvent en très grand nombre dans l’intestin et dans le côlon et qui constituent le composant essentiel du microbiote sont les bifidus (bifidobactéries). Toutefois, il faut savoir que la diversité des corps formant ce milieu a un impact favorable sur la santé. En effet, chaque type peut assurer des fonctions qui lui sont propres. Sa présence dans l’organisme est bénéfique. Elle permet au système digestif d’être en bonne santé et de rester bien fonctionnel.

Les fonctions des microbiotes

IHU Méditerranée Infection, les antibiotiques et les microbiotes
Les microbiote, quel fonctionnement

Connaître les fonctions assurées par ces bactéries permet de mieux comprendre le rôle qu’elles jouent dans l’organisme et d’apprécier leur importance. A priori, leur rôle principal consiste à optimiser la digestion puisqu’elles contribuent à la fermentation indispensable à la transformation de certains nutriments. Aussi, elles maintiennent l’équilibre au sein de ce milieu et favorisent l’absorption intestinale.

Les aliments consommés ne sont pas toujours sains et peuvent introduire des agents pathogènes au sein de l’organisme, ou favoriser leur développement. Le microbiote optimise l’action du système immunitaire à préserver la santé en créant une barrière protectrice. Cet « effet barrière » rend impossible la fixation des agents pathogènes sur la muqueuse intestinale. Cela ne leur permet pas de gagner la circulation sanguine, ni d’atteindre les autres organes.

Les métabolites synthétisés par son action influent sur certain fonctionnement de l’organisme, entre autres sur l’appétit ou sur la dégradation des toxines qui vont être éliminés plus facilement.

Lors de la transformation des nutriments, le microbiote booste la synthèse des neurotransmetteurs, des anti-inflammatoires et des vitamines.

Perturbation de l’équilibre au sein de la paroi intestinale

Il arrive qu’à un certain moment, notamment lors d’un traitement d’ antibiotiques, lors d’un régime alimentaire particulier et lors d’un stress intense, le microbiote soit perturbé et provoque souvent des diarrhées, des pathologies ou d’autres formes de gènes. Un tel déséquilibre n’est pas sans gravité puisque le microbiote est impliqué dans le bon fonctionnement du cerveau et dans le métabolisme, en plus des rôles qu’il joue dans l’immunité et dans la digestion. Des troubles au sein de ce milieu peuvent être à l’origine de certaines pathologies neurofonctionnelles et neurologiques. Il peuvent aussi causer des problèmes émotionnels. Tout comme ce déséquilibre peut être l’une des causes du diabète, de l’obésité et des maladies cardio-vasculaires. Pis encore, un problème du microbiote peut favoriser certains cancers, la rectocolite hémorragique et la maladie de Crohn.

Préserver l’équilibre au sein du microbiote

La variation des aliments (fibres et autres) aide à maintenir le bon état du microbiote. L’instabilité de ce milieu peut être provoquée par la prise de médicaments, comme les antibiotiques. En cas de souci, la consultation d’un médecin est toujours de mise. Toutefois, la prise de probiotique peut pallier le problème. Les aliments comme le yaourt constituent un probiotique naturel fort efficace. Des probiotiques sous forme de compléments alimentaires existent également, mais il est préférable d’avoir l’avis d’un médecin avant d’en consommer. Effectivement, le problème peut être lié à des maladies puisque des traitements adaptés peuvent s’avérer nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.