Dossier santé : Les jouets et leurs toxicités

Les pays de l’Union Européenne sont sans doute ceux qui sont les plus intransigeants quant aux normes de sécurité des jouets. Pourtant, il ne faut pas être naïf en croyant que du moment qu’on achète un modèle produit sur le sol européen, on ne court aucun risque. En effet, il faut savoir que l’insigne « CE » sur les jouets ne garantit pas totalement l’absence de risque car il n’est pas apposé par un organisme de contrôle externe mais par les sociétés de puériculture, dans leur chaîne de production. Ainsi, la vigilance est donc toujours de mise quand on achète un jouet, surtout pour les bébés qui, à cause de leur état de santé encore fébrile sont sensibles aux moindres produits chimiques.

Privilégier les jouets de marque européenne

A cause des règles de libre-échange imposé par le droit du commerce international, la France se doit d’accorder malgré elle l’importation de tout un tas de produits qui ne sont pas forcément conformes aux normes de sécurité définies par l’Union Européenne. Ainsi, force est de constater que le marché est inondé par les produits importés, notamment provenant de la Chine. Le problème est que ces produits ne sont pas soumis aux mêmes tests de laboratoire que ceux fabriqués dans l’UE. On ne peut pas donc s’attendre à ce qu’ils soient du même niveau que des icônes tels que Sophie la girafe en France, en ce qui concerne les mesures de sécurité pour la santé des enfants. A la différence des produits importés, cette girafe, légende vivante de la puériculture, a toujours bénéficié d’une excellente notoriété, fort de ses 50 ans de succès. Ceci pour dire qu’il est toujours plus rassurant d’acheter des jouets qui sont fabriqués en France, ou au moins sur le sol européen. Cela évite les mauvaises surprises des jouets importés dont on ne connait pas vraiment les normes de sécurité en matière de puériculture.

Connaitre les produits dangereux pour les enfants

Comme la France ne peut pas frapper un pays donné d’une quelconque interdiction économique, on verra toujours sur le marché des jouets dangereux pour les enfants. Il incombe donc aux parents de prendre les mesures nécessaires pour protéger leurs bébés. De préférence, il faut privilégier les jouets fabriqués à base de composants naturels. Les matériaux comme le bois ne comportent aucun risque aux enfants, à condition qu’ils soient peints avec de la peinture naturelle. Par contre, les jouets en PVC sont à bannir de la liste d’achat. En effet, ils contiennent des phtalates, des substances qui sont universellement reconnus comme mutagènes et cancérigènes. Malgré l’interdiction de l’UE concernant ces composants, force est de constater qu’on les a encore découvert sur certains jouets, selon l’Agence Européenne des produits chimiques. Il faut également faire preuve de vigilance quand on achète des jouets en plastique. Même si c’est le matériau qui est le plus souvent utilisé dans la fabrication des jouets, il faut faire attention car certains d’entre eux peuvent contenir des perturbateurs endocriniens. Pour être sûr de ne pas exposer l’enfant à des risques, il vaut mieux lui offrir des jouets qui ont été certifiés sans risque par des labels indépendants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.